navigation

Les « Bleues » de Braud, un siècle d’histoire

En 1898, Alexandre Braud crée une entreprise de construction de machines agricoles. Les premières machines servent au battage, elles sont actionnées par des manèges à chevaux. Suivent les batteuses, puis les moissonneuses-batteuses. En 1976, les machines à vendanger apparaissent. Voici, en quelques dates, l’aventure de celles que l’on surnommait les « Bleues ».

1898. Alexandre Braud, mécanicien réparateur, s’installe à Saint-Mars-la-Jaille dans la Loire-Atlantique.

1908. Premières batteuses en bois sur quatre roues actionnées par des locomobiles.

1929. Apparition de la T 5, une batteuse métallique entraînée par un moteur thermique.

1935. Lancement de la première batteuse métallique en bout sur deux roues tractée par cheval : la B 4.

1939. Le succès est là. Six cents batteuses Braud sont construites.

1953. Mise au point de prototypes répondant aux exigences de l’agriculture française.

1955. L’A 2080 de Braud est consacrée meilleure

1945. Le plan Marshall provoque l’arrivée en France des premières moissonneuses-batteuses américaines. Une adaptation s’impose.

moissonneuse-batteuse lors d’une démonstration internationale. Plusieurs centaines de machines sont vendues.

1958. Lancement de l’A 2480 V. Cette machine est dotée d’une transmission à variateur hydraulique d’avancement.

1959-1964. La gamme évolue avec l’A 105, l’A 1865 et la 405-6 monocoque.

1966. Braud construit une nouvelle usine de 55 000 m2 à Angers en Maine-et-Loire. En 1972, ce site disposera de deux chaînes de montage.

1973. La diversification s’impose. Braud étudie la récolte mécanisée du raisin.

1976. Lancement de la machine à vendanger 1020. Un an plus tard, avec la 1024, Braud représente 30 % du marché français de ces machines.

1980-1983. Des modèles sont développés pour les différentes vignes : étroites, intermédiaires. Les machines montent en puissance.

1982. L’entreprise Braud passe sous le contrôle de Fiat-Allis.

1984. Les machines à vendanger Bleues représentent 65 % des ventes en France.

1988. Les regroupements se poursuivent au niveau mondial, la marque intègre l’un des plus grands groupes de matériel agricole, qui rassemble New Holland, Fiat-Allis, Ford, Braud. L’arrêt de la fabrication des moissonneuses-batteuses Braud remonte à 1983. Pendant les campagnes de moisson, on aperçoit encore régulièrement des Bleues dans les plaines céréalières.

En ce qui concerne le matériel de vendange, New Holland-Braud est toujours le numéro 1 de la production de ces machines. Preuve que, en cent ans, la marque créée par Alexandre Braud a bien traversé le siècle.

 

Les « Bleues » de Braud, un siècle d'histoire dans PROCHAINE ORGANISATION 2moz-screenshot-2 dans PROCHAINE ORGANISATION27.jpg6.jpg8.jpg7.jpg5.jpg9.jpg11.jpg10.jpg12.jpg13.jpg

Commentaires»

  1. je possede une braud 504 en etat de marche
    une 505 une vendangeuse 1214 pour le cassis
    du tres bon materiel
    ma premire braud une 105

Laisser un commentaire

avistogo |
icg-promotion 2010 2013 |
association humanitaire Tab... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | petitmoineau
| fcvauvert
| ecoliersenhaiti